Retour à l'accueil de la mission PATSTEC

PRÉSERVER
SAUVEGARDER
VALORISER

Mission nationale de sauvegarde du patrimoine scientifique et technique contemporain

Retour à l'accueil de la mission PATSTEC
Ouvrir le menu

OBJETS

Créer un pdf

Microscope électronique à pression variable

 Fiche N°134
Modèle : Microscope électronique à pression variable
Fabricant : Inconnu
Domaines : Matériaux
Sous-domaines : Caoutchouc
Organisme : Centre de transfert de technologie du Mans (CTTM)
Période de fabrication : 1975-2000
Région : Pays de la Loire
Ville : Le Mans
Hauteur (cm) : -
Largeur (cm) : -
Profondeur (cm) : -
Diamètre (cm) : -

Description

La constitution de ce microscope est identique à celle du microscope à balayage électronique (MEB). Il se compose principalement d'un canon à électrons servant à produire et à acheminer les électrons primaires jusqu'à l'échantillon, de détecteurs permettant de capter les différents signaux émis par l'échantillon après le bombardement d'électrons primaires, d'écrans cathodiques et une console pour visualiser les images.Le canon à électrons est une boîte fermée hermétiquement, placée au dessus de la chambre d'analyse. Sous vide lors de l'utilisation pour permettre l'accélération des électrons, il est muni d'un système de lentilles électromagnétiques qui condense les électrons produits en un fin faisceau vers l'échantillon placé dans la chambre d'analyse. Le faisceau balaye point par point la surface de l'échantillon. A chacun des points du balayage, les électrons réagissent avec l'échantillon en produisant des électrons secondaires et des rayons X; ceux-ci sont ensuite captés et amplifiés par les détecteurs. Ces signaux produisent sur l'écran fluorescent des images en noir et blanc de la zone balayée.L'appareil a la particularité de permettre l'observation d'échantillons hydratés pendant un laps de temps donné, dans une chambre objet à basse pression (low vacuum). Il permet également une observation d'échantillons classiques en haute pression (high vacuum).


Utilisation

Ce type de microscope sert principalement à observer la microstructure de la surface des échantillons. Le grossissement peut atteindre 450 000 fois si l'on utilise un appareil doté d'un canon à émission de champ, tel que présenté ici. Cela permet l'obtention d'images de haute résolution et ce, à basse tension (par exemple de 500 V à 5 kV).


  


Patrimoine Scientifique et Technique Contemporain
Mission nationale de sauvegarde du patrimoine scientifique et technique contemporain
Ministère de la Recherche CNAM Université de Nantes
Fermer

Rechercher objet

Rechercher des objets inventoriés

FILTRES OPTIONNELS

Réseaux Sociaux